L’Odet, version tranquille.

Il m’est arrivé plusieurs fois de parcourir les rives de ce fleuve à pieds depuis les hauteurs des “vire-courts”, ces rivages escarpés qui encadrent le cours d’eau le long de ses méandres en aval de Quimper.

Vues d’en haut, ces gorges sont irrésistibles. Et d’en bas? Tentant?Tentons donc, mais de préférence un lendemain de Noël, par un beau temps sec et froid sinon ce n’est pas drôle!

Je me suis fait déposer au petit jour à la cale de Rossulien pour éviter de parcourir la baie de Kerogan de nuit, en raison des horaires de marée descendante.

Quelques minutes de rapide gonflage plus tard…

… j’étais sur l’eau. Avec un sourire de ravi de la crèche. Ciao les amis!

La brume sur l’eau, les rivages des gorges, la solitude paisible… Un enchantement!

A l’occasion d’une petite pause en marche arrière, je découvre le château de Kerambleiz qui domine les gorges.

A la sortie des “vire-courts”, le fleuve s’est considérablement élargi. Porté par la marée, sans effort de pagaie, je me dirige vers une flottille de bateaux ancrés dans le courant.

Un autre château borde l’Odet, Kerouzien.

Puis je me glisse au fil des voiliers.

Alors que je suis – déjà! – en vue du pont de Cornouailles, qui signale au loin mon terminus, je remonte un bras à contre-courant qui va vers Combrit.

Au fond, sur une colline, encore un château : d’après IphiGéNie, il semble qu’il s’agisse de celui de Keroulin.

Je redescends ce bras en regardant voler les cormorans, au ras de l’eau, puis je me dirige vers le pont : à gauche, Benodet, à droite, Sainte-Marine.

Je passe sous le pont en croisant les grosses vedettes de l’Odet, navires de plaisance pour l’heure endormis aux corps-morts, puis je distingue la mer à la sortie Benodet.

Cale de Sainte-Marine, je me hisse sur la pente malgré un léger courant retors qui me chasse de travers. Et hop : arrivé. Même pas mouillé. Sauf les pieds.

Fin de la promenade matinale. Sympa, non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *