A propos des « Américains »2 mn de lecture

Le tombant des américains

est une plongée peu banale, que j’ai effectuée à de nombreuses reprises et que je viens de (re)découvrir sous un angle inhabituel.

C’est un tombant prodigieux et vertical qui se situe à environ cent mètres de la falaise que surplombe le palais Maeterlinck, à la sortie du port de Nice.

Pour un topo exhaustif sur cette plongée particulière, tu peux suivre ce lien.

Tu peux aussi la retrouver sur les Fantaisies buissonnières à la page Nice diving de la rubrique « en scaphandre ».

L’expédition Gombessa V

Si je me fends aujourd’hui d’un petit article supplémentaire à son propos, c’est parce que j’ai vu sur Arte, en septembre dernier, le documentaire que Laurent Ballesta et son équipe ont consacré à leur incroyable aventure en Méditerranée.

Immergés pendant 28 jours à une pression équivalente à 120 mètres, ils ont pu parcourir des zones profondes inaccessibles aux plongeurs à l’air et en rapporter des images extraordinaires.

La bande annonce de cette expédition est disponible au lien suivant.

Le documentaire, déjà captivant en soi, permet également d’apercevoir ce célèbre tombant, d’une manière impressionnante que je ne soupçonnais pas. Ainsi :

Ce que je vois d’ordinaire

Quand, passées les belles gorgones bleues à 40 mètres…

… je franchis le rebord du plateau pour longer le tombant à 50 mètres…

… c’est, par exemple, cette frêle gorgone fixée à 65  mètres au dessus de l’abysse, qui marque la zone ultime de ma limite : la narcose à l’azote deviendrait plus bas dangereuse à contrôler, puis, passés les 80 mètres, ce serait cette fois l’oxygène contenu dans l’air comprimé que je respire qui deviendrait fatal.

Du coup, ce que je n’avais jamais vu

Ce sont ces images extraordinaires prises par Laurent Ballesta.

copyright laurent ballesta

Vertigineux. On dirait la main et la tête de quelque géant pétrifié. Incroyable, non?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *