En scaphandre

Autrement dit, en plongée sous-marine.

Mais j’aime bien le mot scaphandre : il évoque les grosses têtes de cuivre à hublot et dès qu’on lui accole l’adjectif “autonome”, c’est encore mieux : il fait aussitôt songer aux débuts héroïques, à époque d’avant les gilets stabilisateurs et les ordinateurs multi-gaz, celle du détendeur Mistral et de ses gros flexibles annelés, quand les hommes-grenouilles remontaient à la palme le long des tombants.

Vous ne trouverez pas d’aventure au sens strict ici : la plongée supporte mal l’idiotie – encore qu’on voit parfois de ces choses sur les bateaux…

Cette page vous propose des évasions proches ou lointaines, et surtout : la magie du monde coloré qu’on croise sous la surface, quand on y flotte en apesanteur comme dans un rêve de vol.

Pour patienter entre deux immersions : un portfolio.

Août 2018 : Nice diving